«Location, Location, Location…»

Cette simple phrase, qui pourrait se traduire en français par : «Emplacement, emplacement, emplacement» est un vieil adage lié à l’immobilier dont le propos sous-entend que la localisation d’une propriété est le critère principal qui influe sur sa valeur.

«Location, Location, Location…»

Cette simple phrase, que l’on pourrait traduire en français par : «Emplacement, emplacement, emplacement» est un vieil adage lié au monde de l’immobilier dont le propos sous-entend que la localisation d’une propriété est le critère principal qui influe sur la valeur globale de l’immeuble. Évidemment, bien qu’il se s’agisse pas du seul critère, il va s’en dire qu’il en est un des constituants majeurs.

Dans le contexte d’un mandat d’évaluation, l’évaluateur agréé doit tenir compte de cet aspect dans son analyse et dans son choix de comparables. Il est important de noter qu’une même localisation peut être favorable pour une propriété et défavorable pour une autre (par exemple, un terrain adossé à l’autoroute aura tendance à réduire la valeur d’une propriété résidentielle, alors que cela constituera un avantage majeur pour un immeuble industriel).

L’évaluateur agréé doit donc bien connaître son marché et considérer, en fonction du type de propriété à évaluer, si l’emplacement présente un avantage par rapport au marché ciblé. Dans un monde idéal, l’évaluateur agréé devrait comparer une propriété avec celles qui sont les plus similaires en termes de localisation, afin de diminuer les rajustements nécessaires pour tenir compte des avantages et inconvénients de chacun des emplacements.

Pour illustrer le fait que l’emplacement est un critère primordial dans le reflet de la valeur marchande d’une propriété, nous avons relevé un exercice réalisé par le journal L’œil Régional de Beloeil, qui s’est demandé à quoi ressemblerait la maison moyenne de Beloeil dans d’autres municipalités de la rive-sud. Voir le lien suivant pour consulter l’article :

http://www.oeilregional.com/actualites/politique/2016/8/25/la-maison-moyenne-de-belil-dans-six-autres-municipalites.html?utm_campaign=Revue%20de%20Presse&utm_content=36110643&utm_medium=social&utm_source=twitter

N.B. : Les valeurs utilisées pour comparer les propriétés des différentes municipalités sont les prix demandés pour des maisons présentement en vente et ne reflètent peut-être pas exactement leurs valeurs marchandes, puisque celles-ci ne sont pas encore vendues (donc l’élément négociation n’a pas été pris en compte). Toutefois, il est intéressant de constater qu’en fonction de la municipalité (l’emplacement) et des avantages qu’offrent chacune d’elles, les choix offerts sur le marché pour une même somme sont plutôt variables. 



Retour à la liste des nouvelles